Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2015

Compilation 2015

Sur cette compilation 2015, je vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d'année et vous dis à l'année prochaine pour de la nouvelle musique à papa ;-) 

Viet Cong - Continental Shelf
Twerps - Back to you
Public Service Broadcasting - Gagarin
Dominique A - Eléor
The Apartments - Twenty-one
Blur - There are too many of us
Django Django - Shake and tremble
Flavien Berger - La fête noire
Algiers - Blood
Les Innocents - Love qui peut
Unknown Mortal Orchestra - Multi-love
FFS - Police encounters
Ratatat - Abrasive
Requin Chagrin - Adélaïde
Aline - La vie électrique
Destroyer - Dream lover
Blank Realm - Flowers in mind
Bertrand Belin - Je parle en fou
Deerhunter - Breaker
Cart Seat Headrest - Something soon

Top albums 2015

10- Bertrand Belin - Cap Waller
Pour moi, le meilleur disque français de l'année. A l'inverse d'un Dominique A, Bertrand Belin ne cesse de se radicaliser, de creuser davantage dans la même veine, quitte à laisser les suiveurs d'avant sur le bord du chemin. "Cap Waller" est plus rythmé que les précédents. Mais c'est un rythme à la Belin, dépouillé et toujours maîtrisé, sophistiqué malgré les apparences. Le chanteur a créé un style unique : cette voix à la Bashung, mais ces mots et cette guitare qui appartiennent à personne d'autre.   

9- Beach House - Depression Cherry
Après "Teen Dream" dans mon top 3 de l'année 2010, j'étais forcément devenu exigeant, quitte à négliger carrément (à tort) le suivant, "In Bloom". Il faut dire que Beach House n'est pas un groupe qui change fondamentalement sa musique entre deux disques. Avec "Depression Cherry", les guitares sont à nouveau mises en avant, ce qui n'est pas pou…

Top concerts 2015

Ça y est, nous y sommes. L'heure du bilan a sonné. Comme d'habitude, je me mêle à l'affluence en proposant moi aussi mes tops 2015. Je commence par celui de mes meilleurs concerts de l'année. Je l'ai déjà dit maintes fois mais 2015 ne fut pour moi pas une bonne année et les concerts n'ont pas dérogé à ce triste constat. Pas mal de déceptions, plus ou moins grosses : Deerhunter, Ariel Pink, Viet Cong ou Algiers. Heureusement, quelques très beaux moments aussi, voici les principaux :
5- Motorama - Café de la danse, Paris - 26 octobre
On ne peut pas dire que les russes de Motorama brillent par un grand charisme mais ils ont un son bien à eux, même si ultra référencé. En concert, la machine est parfaitement huilée et enchaîne les morceaux à vive allure. Le travail et la rigueur russes en quelque sorte qui, même en matière rock, sont capables de produire d'excellents élèves.

4- Timber Timbre - la Route du rock, Saint-Malo - 14 août
La grande scène du fort Saint…

Robert Forster - Songs To Play

50ème disque vaguement chroniqué ici pour l'année 2015. Il va être temps d'en finir avec cette fichue année. Fichue année musicalement parlant, car je dois vous dire que je sais d'avance que peu de disques de ce millésime me suivront encore dans quelques mois. Fichue année car l'actualité n'y a pas été du tout réjouissante : attentats de Charlie Hebdo, du 13 novembre à Paris, poussée historique du Front National. Difficile d'y croire encore, de rester optimiste. Robert Forster, je ne sais même plus lequel d'entre vous me l'a proposé dans ses disques de l'année. Je ne sais même plus si je n'ai pas tout simplement rêvé que quelqu'un m'en parlait. Robert Forster, c'est un peu le retour de l'ami de trente ans, celui dont on désespérait un jour d'avoir des nouvelles. Bien sûr, il en avait donné il y a 7 ans déjà. Mais à l'époque, on venait à peine de se faire à l'idée qu'il n'y aurait plus jamais de disques des Go…

Yo La Tengo - Stuff Like That There

L'autre matin, comme beaucoup de matins malheureusement, je me suis fait réveillé par des cris. Un samedi, à 6h45. J'aurais voulu être très loin, rester dans mon rêve, quelque qu'il soit, ne pas aller voir, faire comme si ce n'était pas mes enfants. J'ai pensé alors à de la musique. Ne dit-on pas que la musique adoucit les moeurs ? Qu'elle permet l'évasion, à moindre frais ? Le dernier album de Yo La Tengo. Voilà un disque qu'un lecteur m'a recommandé par mail, je crois. Je n'ai malheureusement pas noté son nom. Mais grâce à lui, je me suis rappelé de cet album en partie composée de reprises, qu'elles soient connues comme le "I'm so Lonesome I could Cry" de Hank Williams, sans doute un des titres les plus repris au monde, inconnues (au moins en France) comme le très beau morceau d'ouverture, "My Heart's Not in It" d'une certaine Darlene McCrea ou enfin du groupe lui-même comme la formidable "Deeper I…

Marshmallow Coast - Vangelis Rides Again

On commence aujourd'hui les trois disques de l'année choisis par les (quelques) lecteurs de ce blog. Marshmallow Coast est déjà un vieux groupe puisque "Vangelis Rides Again" est leur neuvième album. Rien que le titre et la pochette permettent de situer la fantaisie de Andy Gonzales, le leader. Qui pour s'intéresser encore aujourd'hui aux claviers kitschs du grec Vangelis, ancien membre des Aphrodite's Child de Demis Roussos ainsi que compositeur de quelques bandes originales de films restées plutôt célèbres comme "Les chariots de feu", "Blade Runner" ou "Christophe Colomb" ? Rassurez-vous, la musique de Marshmallow Coast n'a rien à voir. Gonzales est associé au collectif de musiciens nommés Elephant Six, collectif à l'origine de groupes aussi novateurs et importants que Olivia Tremor Control, Neutral Milk Hotel ou of Montreal. Gonzales fera d'ailleurs un temps parti de la bande de Kevin Barnes. C'est donc pl…